Une double famille

0,00

« Une même histoire », « deux actions distinctes » : c’est ainsi que Balzac décrit lui-même la construction de ce roman.

Description

Une double famille

Par

Honoré de Balzac

« Une même histoire », « deux actions distinctes » : c’est ainsi que Balzac décrit lui-même la construction de ce roman.

La « première » histoire commence dans l’antique rue du Tourniquet-Saint-Jean. Comme au début de Madame Firmiani, l’incipit d’Une double famille multiplie les interrogations : dans l’une de ces sombres maisons, l’on peut voir une vieille femme et une jeune fille, dont l’évocation oscille entre la valorisation et la défiance. La mère semble marchander sa fille aux passants, et chaque passant est prétexte à un roman possible. La jeune fille, pour sa part, est décrite comme toute de grâce, de charme, de fraîcheur. Qui donc pourra « posséder à bon marché l’innocente ouvrière » ? Qui pourra y mettre le prix ? Le « monsieur noir » n’est d’abord qu’un « habitué de plus ». Mais une idylle bucolique se noue assez rapidement, et deux scènes charmantes viennent évoquer un bonheur « conjugal » paisible.

La « seconde » histoire est celle de l’échec « préalable » d’un mariage pourtant bien calculé : Roger de Granville, jeune magistrat, épouse Angélique Bontems, une ravissante amie d’enfance. Mais celle-ci se révèle être une incorrigible dévote. Et l’histoire devient celle d’un adultère annoncé et même justifié par la bigoterie d’Angélique. Les « principes » du récit sont donc bien « équivoques » : le comte Roger de Granville, marié et père de famille, entretient en ville une maîtresse dont il a deux enfants. Mais lors de la confrontation entre la femme et la maîtresse, le comte de Granville, mari adultère, en vient à accuser sa femme si vertueuse de bigamie : « On ne peut être à la fois l’épouse d’un homme et celle de Jésus-Christ, il y aurait bigamie : il faut savoir opter entre un mari et un couvent ». Les rôles s’en trouvent ainsi singulièrement inversés.

par Florence TERRASSE-RIOU extrait de sa note publiée sur www.v1.paris.fr

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.



Produits exclusifs

Livres politiques