Voir le panier «Eros, Philia, Agape. Nouveaux essais d’anthropologie spirituelle» a été ajouté à votre panier.

Madame Firmiani

0,00

La nouvelle donne à voir un tableau de la futilité d’une société parisienne prompte à calomnier, en exacte symétrie au roman le Colonel Chabert. Ici, c’est une veuve qui n’arrive pas à trouver la preuve de la mort de son mari pour recueillir une succession. Madame Firmiani, dont on ne sait pas si c’est une victime ou une intrigante, se débat dans des questions juridiques vertigineuses sur l’origine de la fortune et sa légitimité.

extrait de l’article wikipedia consacré à cette nouvelle

Description

Madame Firmiani

Par 

Honoré de Balzac

La nouvelle est assez brève et principalement construite autour de trois personnages : Octave de Camps, un jeune aristocrate dont la cause de la pauvreté soudaine reste un mystère jusqu’à la fin de l’histoire : il a rendu la fortune que son père avait détournée ; madame Firmiani, femme charmante (25 ans, ou 28 selon les médisances), énigmatique, mais consciencieuse que l’on soupçonne à tort d’avoir ruiné Octave, et qui est en fait son épouse : femme d’une grande pureté de sentiments, elle ne peut vivre pleinement son amour sachant que le père de son mari a ruiné une famille :« L’amour, mon ange, est, chez une femme, la confiance la plus illimitée, unie à je ne sais quel besoin de vénérer, d’adorer l’être auquel elle appartient. Je n’ai jamais conçu l’amour que comme un feu auquel s’épuraient encore les plus nobles sentiments, un feu qui les développait tous. »

Enfin, l’oncle d’Octave, monsieur de Bourbonne, qui ne souhaite que le bien de son neveu et lui prépare son héritage. En faisant son enquête sur la situation inexplicable de son neveu, monsieur de Bourbonne découvrira toute l’histoire.

Extrait de l’article wikipedia consacré à cette nouvelle

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.



Produits exclusifs

Livres politiques