Les Berbères et le Christianisme

5,00

Les Berbères et le Christianisme

Par

Lucien Oulahbib

Imaginons que dans les écoles de France, il soit proposé aux jeunes issus de l’immigration d’Afrique du Nord une initiation à leurs racines culturelles autres qu’uniquement coraniques (comme ce fut le cas pourtant, et avec les dégâts que l’on sait en maints endroits tant n’importe qui fut recruté …) et que, parmi les matières et les écrivains enseignés, il y ait non seulement tel poète berbéro-andalou, mais aussi les papes Victor 1er, Gelasius 1er…, mais aussi Apulée, Fronton, le maître de Marc-Aurèle , l’empereur Septime Sévère, Cyprien, Tertullien, Augustin, bref, la littérature latine, et le christianisme…

Ce serait le branle bas de combat général. La dénonciation d’un «néo-colonialisme». Puisque Apulée et Augustin seront dits Romains et non Berbères et que le christianisme sera seulement perçu dans son importation récente alors que l’Église d’Afrique, composée de Berbères chrétiens en majorité, a été au fondement du christianisme européen, du christianisme tout court, donc de l’Occident même, et ce à l’époque où Rome elle-même était encore païenne.

UGS : 73 Catégories : , , , Étiquette :

Description

Les Berbères et le Christianisme

Par

Lucien Oulahbib

Imaginons que dans les écoles de France, il soit proposé aux jeunes issus de l’immigration d’Afrique du Nord une initiation à leurs racines culturelles autres qu’uniquement coraniques (comme ce fut le cas pourtant, et avec les dégâts que l’on sait en maints endroits tant n’importe qui fut recruté …) et que, parmi les matières et les écrivains enseignés, il y ait non seulement tel poète berbéro-andalou, mais aussi les papes Victor 1er, Gelasius 1er…, mais aussi Apulée, Fronton, le maître de Marc-Aurèle , l’empereur Septime Sévère, Cyprien, Tertullien, Augustin, bref, la littérature latine, et le christianisme…

Ce serait le branle bas de combat général. La dénonciation d’un «néo-colonialisme». Puisque Apulée et Augustin seront dits Romains et non Berbères et que le christianisme sera seulement perçu dans son importation récente alors que l’Église d’Afrique, composée de Berbères chrétiens en majorité, a été au fondement du christianisme européen, du christianisme tout court, donc de l’Occident même, et ce à l’époque où Rome elle-même était encore païenne.

Lucien Oulahbib est docteur (Sorbonne) et HDR (Lyon3). Il enseigne la philosophie politique et la philosophie de la communication ; il est aussi chroniqueur sur Internet ; pour plus d’informations : 

http://lucien.samir.free.fr/biographie/index.html

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.



Produits exclusifs

Livres politiques